Bonjour,

Arcade-Team prend une nouvelle dimension et vous invite à vous rendre à l'adresse URL suivante :

WWW.ARCADE-TEAM.COM

À bientôt !

Le Staff

The Last Blade 2 (SNK)

 :: ARCADE LAND :: Reviews

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

The Last Blade 2 (SNK)

Message  goji' le Mar 3 Avr - 17:44



Sources de certaines images et sprites : GSA, SNK Wikia, Hardcore Gaming

Dans la seconde moitié des années 90, feu SNK a produit de sacrés poids lourds : King Of Fighters 98, Garou Mark Of The Wolves, Metal Slug 3...Des jeux cultes, et qui démontrent un travail de développement colossal, une envie de bien faire, une maîtrise parfaite de bout en bout, et l'envie de faire plaisir. Parmi ces jeux, figure la série des Last Blade (Bakumatsu Roman au Japon).



The Last Blade 1 et 2, deux versus fighting à l'arme blanche mais pas que, ce sont aussi deux jeux qui font prendre tout son sens à cette phrase : "le jeu vidéo est une forme d'art".

Sorti en 1998, Last Blade 2 fait partie de ces jeux qui prennent la forme d'une oeuvre d'art, de l'introduction jusqu'au moindre détail du gameplay ou du décors.











Last Blade est un jeu qui mérite d'être apprécié dans sa globalité, la plupart du temps on allume sa borne, on met sauvagement un crédit et hop ! Mais non didiou !! Prenons le temps de nous imprégner de l'ambiance sans pareil de ce jeu, captons la quintessence, respectons le travail des développeurs ! Laissons nous porter par l'intro...et laissons nous porter par la seconde intro en laissant tourner le jeu.







Ces deux intros sont superbes, faites à la fois d'images fixes, animées (la goutte d'eau qui tombe, les cheveux et vêtements au vent...c'est beau à pleurer !), et nous conte l'histoire de Last Blade 2, en nous dévoilant les divers protagonistes, du héros au bad guy, ce dernier bénéficiant d'un soin particulier dans sa présentation : un crayonné superbe, quasi sans couleur, qui pour le coup renforce le côté "evil" du personnage.

La trame de Last Blade 2 prend place quelques mois après les évènements du premier épisode. Okina, Shigen et Kagami sont tous trois gardiens de la porte des enfers. Kagami, qui en a assez de protéger l'humanité qu'il juge faible et décadente, décide de lever le sceau de la porte des enfers. Gaisei, qui s'oppose à lui, est tué. Kaede, élève de Gaisei, affronte alors Kagami et venge son maître. Mais la porte des enfers est restée ouverte, et deux esprits maléfiques sont passés du côté du monde des vivants : Setsuna et Kouryu. Kaede et Yuki découvrent alors que cette dernière est la seule à pouvoir refermer la porte...










Mettons un crédit, appuyons sur Start, et nous voilà devant le traditionnel "How to Play".


Bouton A : Coup d'arme faible.
Bouton B : Coup d'arme fort.
Bouton C : Coup de pied.
Bouton D : Repel. Cette fonction sert à contrer l'adversaire au moment où il tente de vous atteindre. Utiliser le bouton D en lorsque vous avez été atteints et tombez au sol permet de vous rétablir en l'air.
B+C : Overhead / Coup imblocable.
C+D : Choppe.

Vous pourrez combattre selon deux styles :
- Power : Les coups sont puissants, les possibilités de combos réduites. On dispose également dans ce mode d'une desperation move (ou furie) très puissante, accessible avec votre barre de vie dans le rouge et la barre de power au maximum.
- Speed : Les coups sont plus faibles, mais les possibilités de combos sont grandes. On dispose également d'un combos spécial déclenchable lorsque la barre de speed est au maximum.

Passé les explications de Gameplay, nous arrivons dans le vif du sujet, le select screen avec les personnages jouables :


16 personnages jouables sont disponibles

Kaede

Fils adoptif et élève de Gaisei, il veut venger ce dernier. Pensant que l'assassin de Gaisei est Moriya et le poursuivant, il finit par découvrir que le véritable coupable est Kagami. Incapable de rivaliser avec Kagami, Kaede s'éveille au pouvoir du dragon, le seiryu, qu'il possède en lui. Grâce à ce pouvoir, il parvient à vaincre Kagami. Apprenant à utiliser en permanence le seiryu, il se charge de protéger Yuki des menaces voulant l'empêcher de pratiquer le rituel qui pourra sceller la porte des enfers.

Minakata Moriya

Second élève de Gaisei, c'est lui qui découvre le premier son maître tué par Kagami. Kaede et Yuki le croyant responsable, il est poursuivi par ses deux amis de toujours, parallèlement à sa quête de retrouver Kagami, le véritable assassin. Ayant failli à cette tâche, il disparait et s’entraîne sans relâche. Il ressent désormais le désir intérieur de retourner à la porte des enfers.

Yuki

Elle fut adoptée et entrainée par Gaisei en même temps que Kaede et Moriya, après la mort de ses parents. Un jour, elle trouve avec Kaede son maître décédé, et Moriya à proximité. Yuki part avec Kaede, mais contrairement à celui-ci elle part en quête de vérité et découvre que Kagami est l'assassin. Après les événements de Last Blade 1, Yuki et Kaede apprennent d'Okina que la jeune femme est la seule capable de sceller la porte des enfers. Assumant son destin, elle part avec Kaede vers la porte des enfers.

Setsuna

Setsuna est un esprit des enfers, nourri d'un besoin de tuer insatiable. Suite à l'ouverture de la porte par Kagami, Setsuna réussit à passer dans le monde des vivants. Prenant possession du cadavre d'un enfant sur un champ de bataille, son pouvoir lui permet de transformer le corps de l'enfant en celui d'un adulte, à l'apogée de sa force et de son endurance. Tout en tuant beaucoup de personnes sur sa route, il décide de se faire forger son propre Katana. Il demande au père d'Hibiki de lui forger l'arme la plus parfaite, ce dernier se tuant à la tâche pendant trois longs mois, et mourant d'épuisement une fois l'arme terminée. Setsuna recherche désormais la personne pouvant sceller la porte des enfers, afin de la tuer et de laisser la porte ouverte pour toujours, et ainsi laisser les esprits maléfiques passer dans le monde des vivants.

Ichijo Akari

Akari est issue d'une famille pratiquant l'ésotérisme et la cosmologie. Le jour où sa grande soeur tomba mystérieusement malade, Akari pensa que cela était dû à la porte des enfers. Chargée par son père d'aller à la porte, Akari fera tout ce qu'elle peut pour sceller à nouveau la porte.

Kanzaki Juzoh

Il est le frère adoptif d'Akari. Cette dernière le persuade de le suivre vers la porte des enfers. Il est déterminé, tout comme Akari, à trouver le remède qui pourra guérir leur grande soeur, mystérieusement tombée malade.

Hyo Amano

Amano est un personnage qui profite beaucoup de la vie, femmes, sake, combats, il fait tout pour s'amuser. Durant les événements de Last Blade, il part vers la porte des enfers car son ouverture obscurcit le ciel. Il se fabrique une arme, mais celle-ci est de médiocre qualité. Il décide d'aller voir le père d'Hibiki, mais le trouve décédé. Il part alors à la recherche d'Hibiki, également partie vers la porte.

Takane Hibiki

Elle est la fille du forgeron Takane Genzo. Assistant à la mort par épuisement de son père, elle décide de partir à la recherche de Setsuna, et du katana qui lui a été forgé. Avant de mourir, son père la préviens de la grande menace que représentait Setsuna.

Keiichiro Washizuka

Il est leader d'un groupe de shinsengumi, un mouvement s'apparentant à la police à l'époque du Bakumatsu. C'est une personne extrêmement loyale et qui veut à tout prix faire régner l'ordre.

Sanada Kojiroh

Il s'agit en vérité de Kaori, la soeur de Kojiroh, mort en franchissant la porte des enfers. Kaori se fait passer pour Kojiroh, et veut retrouver Mukuro, ancien membre des shinsengumi, pour le tuer. Washizuka est le seul à connaitre la vérité sur Kojiroh et Kaori.

Okina

Okina est l'un des gardiens de la porte des enfers, et surveille depuis des années le sceau de la porte. C'est un homme très calme passant la plupart de son temps à pêcher. Il a entraîné pendant un temps Kaede, et l'a observé combattre Kagami. Bien que Kagami soit défait, la porte n'est pas correctement fermée, et Okina sait que seule Yuki est capable de fermer une fois pour toute la porte. Assumant pleinement son rôle de gardien, il protège Yuki.

Mukuro

Il s'agit en fait de Shikyo, ancien membre des shinsengumi, réincarné sous la forme d'un zombie après sa mort et son passage par la porte des enfers. Ayant peu de souvenirs de sa vie passée, il n'en reste pas moins l'assassin qu'il était, et continue sous sa nouvelle forme à tuer des innocents.

Reka Lee

Venant de Chine, son style de combat mélange coups de pieds puissants, usage de l'éventail comme arme et contrôle du feu. Il décide de se rendre à la porte des enfers pour stopper le mal s'en échappant. Il reste s'entrainer au Japon par la suite, et apprenant que la porte n'est pas totalement fermée, stoppe son entrainement et repart à la porte.

Kisaragi Zantetsu

Zantetsu est un ninja déterminé à ne pas voir disparaître sa fratrie. Pour prouver la supériorité des ninjas, il part vers la porte des enfers pour combattre tout ennemi.

Shinnosuke Kagami

Il est l'un des gardiens de la porte des enfers. Résigné par le comportement des hommes, il décide d'ouvrir la porte et de laisser passer les esprits maléfiques, dans le but de purifier la Terre. Il emprisonne Shigen, qui veut l'empêcher de commettre son forfait. Finalement vaincu par Kaede, il est jeté dans les enfers, mais sera cependant réincarné pour assumer son rôle de gardien alors que la porte est restée ouverte. Il souhaite désormais expier ses fautes.

Naoe Shigen

Egalement gardien de la porte des enfers, il veut empêcher Kagami de l'ouvrir, mais ce dernier l'emprisonne dans une pierre géante. Il parvient à s'échapper, et souhaite rattraper son absence. Il part à la porte, ignorant que sa fille le suit en cachette.

Kouryu Personnage caché

Le boss du jeu. Il s'agit en fait de Gaisei, le maître de Kaede, Moriya et Yuki, réincarné par un esprit maléfique simplement connu sous le nom du "Messager d'Afar". Kouryu est extrêmement instable et fou, et maîtrise les pouvoirs de chaque gardien de la porte des enfers : Suzaku, Seiryu, Byakko et Genbu. Il est l'égal d'un Dieu, et détruit tout sur son passage.

Original Kaede Personnage caché

Apparence de Kaede lorsqu'il n'utilise pas le Seiryu.



Il est intéressant de voir des personnages autant travaillés, l'histoire elle tenant la route et étant même passionnante, car reprenant des éléments de la mythologie japonaise.

Une fois son personnage et son style de combat (Power/Speed) choisis, nous voilà lancés dans le périple jusqu'à la porte des enfers.










Nous avons alors droit à de magnifiques introductions, tout d'abord présentation des combattants qui vont se livrer bataille, et introduction du stage, avec fond sonore naturel (vent, bruit de l'eau, oiseaux...) où le combat a lieu :





Le combat démarre alors, et là c'est la claque visuelle.


Ce qui frappe d'entrée est la beauté des stages, magnifiques. Il sont au nombre de 10 dans Last Blade 2 :


Blue Sky


Battle Field


Elephant


Village


Flame


Forest


Yuki Machi


Shrine


The Gate


Graveyard (vous ne verrez ce décors qu'uniquement en versus 2 players)

Chaque décors est digne d'une toile de maître, c'est beau, fin, et pétri de détails (le "flou" rajouté dans le stage Flame, la lumière perçant les nuages dans Forest, les roseaux accompagnant le vent dans Village, la pluie dans Shrine...). Qui plus est, l'ambiance est le plus souvent renforcée par des fonds sonores parfaitement en accord avec les stages : bruit du vent, de la pluie qui tombe, chute d'eau, bois qui craque, crépitement des flammes...Là où on pourrait craindre une ambiance morose par absence de musique, il en ressort une immersion totale et géniale, le calme de l'environnement créant un contraste saisissant avec la violence du combat. Quant aux musiques, lorsqu'il y en a, leur qualité est loin d'être en deçà, au contraire parfaitement en symbiose avec le personnage (la musique accompagnant Hibiki en est un parfait exemple).





Et les combats dans tout ça me direz-vous ? Et bien les joutes sont tout autant magnifiques que l'emballage du jeu. Tout d'abord l'animation est superbe, les stances des personnages belles à regarder, et ça bouge tout aussi bien en plein combat. Immersion encore une fois garantie avec le zoom parfait, et les effets de flamme, éclair, furie...à la fois stylés et incisifs à souhait.


Effet de glace


Effet de flamme


Effet "électrique"


Les furies sont très stylées, que ce soit graphiquement et dans l'exécution. Ici un exemple avec Hibiki : seules les silhouettes des personnes sont visibles sur fond blanc, pour bien appuyer la puissance du coup porté.

Le gameplay n'est pas en reste, c'est tout d'abord très souple et agréable à jouer, et le plus fin des tacticiens ne pourra que prendre son pied tellement le gameplay est riche de possibilité : contres, combos, pressings, zoning, cross-up, super cancels...Tout est présent pour faire de Last Blade 2 un grand versus fighting, qui n'a pas pris une ride depuis sa sortie en 1998, que ce soit visuellement ou au niveau du gameplay. Des tournois sont d'ailleurs encore organisés actuellement.

[












Vous l'aurez compris, Last Blade 2 est un jeu exceptionnel, pour peu qu'on aime les jeux à l'arme blanche, les trames historiques, l'ambiance sonore feutrée et le versus fighting en général, on ne peut être que conquis.
Ce jeu est la parfaite démonstration de l'apogée de SNK, apogée tant artistique et esthétique que dans la profondeur de gameplay. Le travail accompli est colossal, Last Blade 2 est un jeu qui se savoure totalement, un plaisir de tous les instants, tel un grand cru. Et il s'agit bien ici d'un cru exceptionnel SNK.
avatar
goji'
True Last Boss
True Last Boss

Messages : 790
Date d'inscription : 31/03/2012
Localisation : Limousin beach

http://arcade-team.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 :: ARCADE LAND :: Reviews

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum